Les anecdotes de l’album : #9 Honey

20 Juil 2022 | Actualité, Les anecdotes de l'album

🌑🌒🌓🌔🌕🌖🌗🌘🌑

Ahhhh Honey 🍯.

Déjà que Out Of My Life était vraiment “barrée”, que dire de celle-ci ?

A la base, je ne pensais pas du tout partir dans cette voie.

Je l’ai également composée pour l’album et elle m’est venue en écoutant des groupes comme Opeth et Gojira. J’avais écrit une petite mélodie qui tranchait un peu avec la lourdeur de la musique. Et finalement, j’étais assez content du contraste clair obscur que cela donnait. Tiens tiens, ne serait-ce pas le titre de l’album : “Clair Obscur” ?

C’est par dessus cette base qu’est venu se rajouter l’idée fantastique de Marine 🎙 : la chanter comme “Die Antwoord”, avec une voix presque enfantine pour donner un côté ultra malsain ! 👶

Nous avons passé énormément de temps en studio à peaufiner l’interprétation pour réussir à mélanger subtilement moments de malaise avec les voix d’enfants (enfants qui, soyons honnête, ne vont pas bien dans leur tête ! ahahah) et moments de puissance comme le refrain dans lequel Marine exploite à merveille toute sa technique vocale. Que ce soit sur les voix lead ou sur les backings !

Et même si ce n’est pas le titre le plus techniquement difficile de l’album, c’est le titre dans lequel j’ai la piste de guitare pour laquelle j’ai le plus galéré à la jouer : le thème de guitare du pont. 🎸

C’est une technique nommée “le tapping” que je ne maîtrise pas. Il m’a fallu 2 jours pour enregistrer le titre entier en dehors de ce thème et bien une semaine avec au moins 20 prises par jour pour réussir à avoir enfin une bonne version de ce thème. Enfin, 2, puisque j’ai voulu la mettre en stéréo. Et que je ne voulais pas faire du découpage de notes. Je voulais 2 prises parfaites.

Car oui, toutes les guitares du titres sont doublées avec des guitares légèrement fausses pour donner un côté encore plus malaisant. 😳

Si vous tendez bien l’oreille, sur le thème d’ouverture admirablement interprété par mon ami Marius 🎸, les guitares ne sont pas justes entre elles. C’est volontaire.

Sinon, c’eût été trop harmonieux.

Là, dès le début, vous êtes mis en situation. Il y a un malaise quelque part. Et celui-ci n’est pas près de s’atténuer ou de disparaître dans le titre !  

Finalement, ce n’est pas le titre sur lequel j’ai le plus de choses à raconter tant il a été très rapidement composé et enregistré.

J’ai voulu jouer la carte de la simplicité (Si si, j’vous assure !) dans le sens où, contrairement à tous les autres titres, il y a peu de pistes. La richesse et la complexité viennent plus de l’interprétation vocale que des guitares. En cela, je suis très content de ce titre “un peu plus léger à l’écoute ».

Dans Honey, il y a les fondamentaux Lucas et Julien 🥁🎸 pour la section rythmique, mais également Lucie qui, armée de son violoncelle 🎻, s’est employée à doubler les lignes harmoniques pour leur rajouter une tension supplémentaire. C’est vrai qu’il en manquait !

Et mis à part ça, pas de choriste, pas de section cuivre, pas de percussions, juste Marius au thème de guitare, des rythmiques, un violoncelle et une voix.

Simple comme bonjour, Non ? 😇

Honey (Keller/Poirier)

🥁 Batteries : Lucas Biguet-Mermet
🎸 Basse : Julien Mailland
🎸 Guitares/sound design/percussions : Gabriel Keller
🎸 Guitare : Marius Marin
🎻 Violoncelle solo : Lucie Lacour
🎤 Chant lead : Marine Poirier

🎚️ Mixage : Lucas Biguet-Mermet/The Toolshed Studio
🎛️ Mastering : Alexandre Badagée/Red Sync Studio

Derniers articles :

Soyez les premiers informés !

Soyez les premiers informés !

Inscrivez vous à la newsletter pour suivre l'avancé de l'aventure en exclusivité.

Pas de spam c'est promis : en moyenne 1 mail par mois.

Félicitation vous êtes inscrit !

Share This