Compositeur | Artiste multi-instrumentiste

Ecouter l'albumS'inscrire à la newsletter

Son histoire

Depuis tout jeune, Gabriel est passionné par la musique et surtout, fasciné par les émotions qu’elle peut procurer. Aussi bien aux autres qu’à lui-même. La joie, l’envie de danser, de bouger la tête,… mais également la tristesse, la mélancolie, la nostalgie… Aucune autre forme artistique n’arrive à autant émouvoir Gabriel que la musique. La chair de poule, les larmes, le rire, les frissons, …

Formé au violon et à la batterie, il a toujours eu envie de créer, de collaborer avec d’autres artistes et de produire des oeuvres aussi variées que le sont ses influences. C’est naturellement qu’il a fini par se mettre à la guitare. Cela faisait des années qu’ils se tournaient autour elle et lui.

Ses influences ?

D’abord le rock bien sûr. Il découvre très jeune les Beatles, Pink Floyd, … et se plonge à corps perdu dans la discographie des 60-70. Puis sont venus le metal et le rock progressif avec la découverte de groupes comme Porcupine Tree, Opeth, … Les années passant, Gabriel s’est également ouvert à la pop/variété française, découvrant Higelin, Bashung, Dutronc, Ange … Pour récemment s’ouvrir à des artistes plus melting pot aux touches jazz comme Sophie Hunger ou encore Fredrika Stahl. 

Toutes ces influences nourrissent sa musique. Sans compter les personnes fantastiques avec lesquelles il a régulièrement l’occasion de travailler. Lucie au violoncelle, Charlie à la guitare, Emilie, Marine, Maïté, Charlotte et Angélina au chant, Simon et Lucas à la batterie, Julien à la basse, Maud au graphisme …

Tout ce mélange et cette soif de collaborations l’ont amené à la création de ce projet solo et à la réalisation d’un premier album avec des textes en Anglais et en Français : Clair Obscur.
Celui-ci est sorti en mars 2022.

Actualités du projet

C’est la fin de l’été 📅

Et voilà, c’est la rentrée. La fin de l’été, on range les tongs 🩴, la crème solaire (quoique, vu les canicules qui s'enchaînent, on la rangera...

À propos du projet Clair Obscur

La musique étant le moyen le plus évident pour exprimer qui il est, Gabriel a décidé de sortir un premier album studio : Clair Obscur

Pourquoi Clair Obscur ?

Parce qu’il contient les facettes essentielles de sa musique,  aussi riche qu’intimiste, aussi sombre que lumineuse et aussi dure que douce.

Dans cet opus, il raconte des histoires et vous fait voyager au travers des différents titres. La nostalgie, la joie, les peines, la vie, la mélancolie, le voyage… Différents thèmes qui vous emmènent dans son univers.

Un album solo, certes, mais dans lequel chaque morceau sera issu d’une collaboration avec différents artistes. Chanteuses, chanteurs, guitaristes, bassistes, batteurs, ou encore auteurs, tous ces musiciens ont sculpté ensemble l’émotion de chaque titre ainsi que son propos.

Tantôt en Français, tantôt en Anglais, les textes seront également au service de ces émotions. Ceux-ci seront écrits par des auteurs ou par les chanteurs/chanteuses eux-même afin d’illustrer les voyages, les sensations ou les histoires que Gabriel souhaite vous narrer.
Sa recette ? Une dose de rock progressif, une goutte de rock bien trempé, une autre de pop anglaise, une lichette de chanson française, ainsi qu’un quatuor à cordes. Quant aux ingrédients mystères, vous les découvrirez à l’écoute !

Clair Obscur est sorti en Mars 2022 et a été chroniqué, vendu et apprécié de part le monde entier (Japon, Chili, UK, Norvège, USA, Canada, Madagascar, …).
Et vous, qu’en avez vous pensé ?

Ils en parlent le mieux : 

Muséanima

« De la déshydratation à la soif étanchée, de l’égarement à la lueur libératrice, la boucle temporelle de l’opus nous happe et se refond écoute après écoute, sans que nous ne voulions à aucun moment nous en libérer« 

Raphaël Duprez – Muséanima

Prog critique

« Globalement, « Clair Obscur » offre des compositions de premier ordre, contrastées et mélodiques pour un ensemble riche, d’une variété captivante, qui fonctionne plus que bien. Gabriel Keller réunit pour son premier essai toutes les composantes d’un bon album !« 

Prog critique

Musicwaves

« Première œuvre de Gabriel Keller à la fois très personnelle et fichtrement ambitieuse, « Clair Obscur » est un exemple très réussi de patchwork musical qui touchera fatalement au cœur tout bon amateur de musique.« 

TonyB – Musicwaves

Profilprog

« Gabriel KELLER sort un premier jet de toute beauté, n’hésitant pas à laisser partir ses notes sur des titres prog folk, prog métal et métal prog mélodique avec finesse, sur des mélodies imparables; un peu de notes bluesy, d’autres orientales juste assez pour surprendre« 

Alain Massard – Profilprog

Prog

« Il y a une maturité et une sophistication dans l’écriture et les arrangements qui sont immédiatement attrayantes. Melancholia est d’un charme désarmant, avec la superbe voix de Charlotte Gagnor. Un début réussi et impressionnant pour l’un des nouveaux espoirs de la scène prog française« 

DW – Prog 

Prog Mania

« Gabriel Keller entre par la grande porte et d’une manière remarquable dans l’univers des créateurs de sons et d’ambiances Prog Rock. Les 10 titres qui composent l’album surprennent en permanence l’auditeur en l’emmenant sur des chemins souvent imprévus, parfois atypiques, mêlant les oppositions de style et les contrepoints. Cet album est passionnant d’un bout à l’autre, la réussite est totale. Hautement recommandé par Prog-Mania ! »

Alain FGS – Prog Mania

Forces Parallèles

« L’écriture tient déjà ses promesses en termes de mélodies.
Des solos de guitare flamboyants et lyriques.
Les rythmes s’accordent avec la beauté des voix féminines et une volonté d’enrichir ce que l’on aurait tort de prendre trop vite pour de simples ballades.
On ne peut que donner envie de se laisser porter … »

Marco Stivel – Forces Parallèles

Plus prog de vous

« Un album complexe, exigeant, original. Bref: un grand album.
Le résultat final est remarquablement aéré, clair, équilibré, grâce à des arrangements adroits et délicats, qui mettent en valeur les prestations de chacun et traduisent parfaitement les climats changeants des 10 morceaux.
Comme dans une exposition, le visiteur découvre un univers différent devant chaque œuvre et s’abîme dans la contemplation de celle-ci.
On en ressort ébahi et l’on reprend un ticket pour visiter à nouveau cette galerie étonnante et découvrir une multitude de détails, de nuances, qui nous avaient échappés… »

Alain Bourguignon – Plus prog de vous

Prog Censor

« Gabriel Keller offre d’emblée un premier album d’une insolente beauté fragile
Des idées à revendre et des frontières musicales abolies, voici ce que nous distille Gabriel Keller, procurant ainsi des frissons inédits, un autre rock progressif est possible malgré les influences et là, c’est en plein dans le mille! »

Commode – Prog Censor

Myprogmusic

« En résumé, ‘Gabriel Keller’ sort un premier album remarquable qui, compte tenu de la thématique, met en opposition des ambiances légères et d’autres plus tourmentées, mariant de très belle manière des styles différents, allant d’une pop douce et aérienne à un rock progressif imaginatif et moderne… »

Jacques Becker – Myprogmusic

Pog Female Voices

« Je vous le dis droit dans les yeux, en France, nous avons encore des musiciens talentueux et passionnés, mais si nous n’allons pas à eux, ils finiront par disparaître. Gabriel Keller est l’un d’entre eux. A nous maintenant de faire vivre sa musique. »

Sébastien Bonnays – Pog Female Voices

Une question ? Une remarque ? Un coup de coeur sur ce projet que vous voulez financer ? ( Il est permis de réver ! )

N’hésitez pas à envoyer un message !

Soyez les premiers informés !

Soyez les premiers informés !

Inscrivez vous à la newsletter pour suivre l'avancé de l'aventure en exclusivité.

Pas de spam c'est promis : en moyenne 1 mail par mois.

Félicitation vous êtes inscrit !